Nous contacter

Tél : 09 51 03 22 83
Acteo premium

Qui choisir comme superviseur de coach professionnel ?

De nombreuses entreprises, avec un large panel de coachs internes et externes, considèrent maintenant la supervision comme essentielle aux bonnes pratiques. Certaines de ces organisations ont déjà élaboré des politiques et des programmes qui exigent que tous les coachs s’engagent dans un processus de supervision avec un praticien du coaching professionnel respecté et senior. Acteo propose de la supervision avec Laurent Tylski – Coach certifié PCC ICF – 10 ans de pratique de coachings de dirigeants et certifié Superviseur par l’Institut de la Supervision

Qu’est-ce que la supervision de coach ?

La supervision du coaching est un moment formel dans un espace protégé pour faciliter la réflexion approfondie d’un coach sur sa pratique. Elle offre un cadre confidentiel au sein d’une relation de travail collaborative dans laquelle la pratique, les tâches, les processus et les défis sont explorés.

C’est un processus par lequel un coach/mentor/consultant, avec l’aide d’un superviseur - qui ne travaille pas directement avec le client - peut aider le coach à bien comprendre à la fois son client et l’environnement (le système) de son client. Il fait lui-même fait partie du système client-coach. La Supervision a pour mission de l’accompagner à transformer son travail, de fixer le cadre du coaching et de promouvoir l’analyse et sa pratique.

La supervision n’est pas un processus effectué par le superviseur en tant que fournisseur, avec le coach comme client. Il s’agit d’un processus qui est co-créé en collaboration entre le Superviseur, le coach et le travail émergeant de la supervision. C’est ce travail, les défis et l’apprentissage qui fixent l’ordre du jour et le programme de la supervision pour atteindre les objectifs du coach.

Quels sont les axes de travail en supervision de coachs ?

Les superviseurs de coachs sont les mieux placés pour améliorer la compréhension et approfondir la réflexion.

En nous développant en tant que coach professionnel, nous acquérons une compréhension profonde et affutée de nous-mêmes. Qui sommes-nous ? Nos histoires, nos récits et nos croyances et préjugés. Quelles sont nos forces, nos limites, nos angles morts ? Le superviseur permet de faire un travail sur le « moi » afin que nous puissions avoir le privilège de travailler avec nos clients.

On ne peut pas devenir un grand coach avec uniquement une formation initiale. Le coaching, c’est le parcours d’une vie et les principaux enseignements que nous avons intégrés ne sont pas ceux que nous apprenons au cours d’une formation. Ce sont souvent les soi-disant clients difficiles et les situations complexes auxquelles nous sommes confrontés qui renforcent nos compétences. Analyser ces situations est presque impossible à faire par soi-même.

Buts et objectifs de la supervision de coachs

L’objectif premier de supervision est de permettre au coach d’acquérir des compétences éthiques, gagner en confiance et en créativité afin d’assurer le meilleur service possible à ses clients.

Le but de la supervision est d’améliorer le bien-être et de développer la pratique des coachs de tous niveaux d’expérience. La supervision individuelle de coach est un puissant vecteur d’apprentissage pour permettre le développement des compétences, de la compréhension et des capacités du coach et pour lui permettre d’atteindre ses objectifs. La supervision de groupe de coachs professionnels permet également de se ressourcer en bénéficiant d’un espace de soutien pour le coach pour qu’il puisse échanger sur ses pratiques et les expériences vécues avec ses clients. Enfin, la déontologie en supervision comme en coaching en entreprise est déterminante pour maintenir la qualité du coaching professionnel et tenir le cadre des 11 compétences du coach en veillant à l’éthique et l’intégrité.

Quels sont les objectifs du superviseur de coach en entreprise ?

« Le changement se produit dans le creuset de la relation »

Ce niveau de conscience relationnelle et de compréhension aide le coach à passer du coaching transactionnel et fonctionnel à des conversations profondes et transformatrices qui impactent le vivant, la relation et la systémique du coaching et l’analyse de la pratique.

Les 6 avantages de la supervision de coachs professionnels

Avoir un espace sûr et confidentiel pour explorer ce qui fonctionne et fonctionne moins bien

Savoir que votre superviseur de coach est là pour vous aider à réfléchir, à apprendre et vous soutenir dans un espace confidentiel est extrêmement rassurant. On s’attend à ce que tout professionnel de l’accompagnement conserve la confidentialité avec ses propres clients. La relation de supervision fournit cet espace confidentiel.

Apprendre de nos réflexions plutôt que d’être paralysé par une autocritique stérile

De nombreux coachs sont esclaves de leur « soit-parfait ». Ils se fixent des exigences de qualité très élevées et remettent en cause leur travail et leur pratique de coach. Ces réflexions deviennent stériles quand l’autocritique entre en jeu, entraînant une paralysie au lieu d'un apprentissage perspicace et une mise en action significative. La supervision offre l’occasion de prendre du recul et d’examiner objectivement le travail du coach plutôt que de se retrouver pris au piège dans un cycle infernal de doute et de dégradation de l’image de soi.

Découvrir et explorer les facteurs profonds qui influencent la façon de travailler

On peut supposer que le travail que nous faisons avec un client n’est influencé que par les outils et les stratégies que nous employons en tant que coach. Il y a un réseau complexe de dynamique des relations qui influence notre travail. Le client et la façon dont il se présente lors d’une séance de coaching, l’environnement dans lequel il travaille, la relation de l’accompagnant avec son client et les antécédents et expériences de vie du coach peuvent tous avoir un impact sur la façon dont nous coachons. Un bon superviseur aide le coach à découvrir ces influences et permet d’être équipé pour gérer ses clients et mieux travailler avec eux.

Bénéficier d’un espace pour célébrer les succès et oser aborder ses limites

La supervision individuelle en coaching ou la supervision de groupe de coachs, donne l’occasion de développer les compétences du coach. Ce dernier doit être en mesure de sortir de sa zone de confort à certains moments et essayer de nouvelles pratiques ou de nouvelles postures. Un superviseur de coach, vous rappelle vos forces et capacités. Il vous soutient, vous confronte et vous met au défi de mettre en place de nouvelles stratégies et postures.

Être soutenu par partenaire professionnel

La plupart des superviseurs sont eux-mêmes des coachs expérimentés. Ils sont accrédités professionnellement auprès d’associations de coachs professionnels telles que la Fédération internationale des coachs (ICF), l’Association for Coaches (AC) ou le Conseil européen, mentoring et coaching (EMCC), et sont formés professionnellement à la supervision. En tant que tels, ils apportent un soutien sur-mesure, spécialisé et adapté aux besoins spécifiques individuels de chaque coach. Et bien sûr l’Association fédératrice des superviseurs en France – PSF.  Avec des compétences de superviseur professionnel identifiées.

Professionnaliser la profession

C’est un fait : de nombreuses grandes sociétés et organisations exigent que les coachs qu’ils engagent, soit supervisés par des superviseurs professionnels formés et certifiés. De nombreux appels d’offres de coaching dans le secteur public exigent de la supervision comme condition préalable. Cela leur donne l’assurance de la qualité des coachs qu’ils engagent réfléchissent continuellement sur leurs pratiques et le développement des compétences. Avoir des contrats clairs et création d’une alliance de travail, y compris l’accompagnement pour l’obtention d’appels d’offres d’entreprises privées ou pour gagner des marchés publics multipartites.

Quels types de supervision en coaching ? 

La supervision démarre lorsqu'un coach professionnel apporte ses réflexions et expériences de travail à un superviseur professionnel. Une interaction nait de cette rencontre. Le coach cherche à être soutenu et veut s’engager dans un dialogue constructif pour approfondir sa pratique pour son propre bénéfice, celui de ses clients et de leurs organisations. La supervision individuelle vise à répondre à un besoin personnel et sur-mesure. La supervision de groupe permet d’échanger sur les perceptions et les pratiques de chacun des coachs membres du collectif. Le superviseur de coach joue un rôle essentiel dans l’équilibre personnel et professionnel de l’accompagnant professionnel.

La supervision du coaching en 3 fonctions :

1. La fonction qualitative se concentre sur l’amélioration de la qualité du travail effectué par le coach avec ses clients, et l’entreprise du client.

2. La fonction développementale vise à aider le développement personnel et professionnel continu du coach, à accroître sa capacité et à continuellement approfondir ses connaissances, son écoute active et son apprentissage

3. La fonction ressourcement met l’accent sur l’augmentation de sa capacité à travailler à partir de la « source » plutôt que de l’effort, et sur la façon dont le coach développe sa pratique, sa débrouillardise et sa résilience.

Quel modèle de supervision de coaching choisir ?

Les superviseurs s’appuient sur différents modèles pour aider le coach à mettre en lumière ses modes de fonctionnement et sa pratique. La boussole de la supervision de coachs est fréquemment usitée lors des séances de supervision, elle permet de développer l’identité du coach. La boussole de la supervision valorise la montée en puissances du coach de dirigeants, en fonction de ses objectifs, de sa personnalité et de sa séniorité. Les axes qui sont observés sont : La supervision didactique, la pratique du coach et l’identité du coach.

Quels sont les différents types de supervision des coachs ?

Il existe différents types de supervision qui correspondent à différents besoins. Voici une description des styles de supervision :

Supervision individuelle de coachs

Le superviseur de coach formé professionnellement apporte un soutien individuel exclusif adapté à chaque coach individuel. Il met en place un environnement bienveillant, serein et crée un sentiment de sécurité en toute confidentialité. L’avantage de la supervision individuelle est la souplesse et l’efficacité dans la mise en place et l’organisation des échanges et des sessions. Organisé sur des plages horaires libres l’agenda est adapté au coach en entreprise.

Supervision de groupe ou Supervision collective de coachs

Accompagné par un superviseur formé, Laurent Tylski est certifié Superviseur par IDSUP – Institut de la Supervision. La supervision de groupe offre la possibilité de recevoir une supervision interactive et de partage avec d’autres coachs professionnels, chacun joue un rôle dans le processus de supervision. Cette méthodologie permet aux coachs de bénéficier des perspectives et des expériences de plusieurs coachs professionnels pour bénéficier d’un effet miroir dans leur relation de coaching. Tous les coachs impliqués dans le groupe bénéficient de l’apprentissage généré par chacun et par le superviseur. L’organisation est plus rigide qu’en supervision individuelle et se pratique sur des formats d’une journée ou d’une demi-journée.

Les groupes eux-mêmes peuvent prendre différentes formes. Le superviseur constitue un groupe de pratiques de coachs internes ou de professionnels de l’accompagnement issus d’une même organisation ou d’un même établissement. D’autres groupes sont plus ouverts et fluides avec des coachs venant de différents horizons, qu’ils soient coachs internes en entreprise ou coachs externes avec des inscriptions aux sessions au fil du temps. Le suivi d’un groupe de supervision se fait généralement sur une année lissante.

Que ce soit un groupe constitué ou un groupe « vivant », le choix appartient au coach et il s’orientera vers l’une ou l’autre solution en fonction de ses besoins et préférences. Il est clair que le fait de participer à un groupe de supervision sur la longueur offre l’occasion d’établir des rapports basés sur la confiance entre les membres, tandis qu’un groupe plus transitoire permet de bénéficier de perspectives plus larges, mouvantes et variées.

Supervision de pairs

La supervision par les pairs implique que les coachs assument la responsabilité et dirigent leur propre supervision de groupe, il est souhaitable que l’un des coachs soit formé à la supervision. Les participants prendront à tour de rôle de superviseur pour favoriser l’intelligence collective. Cela peut être une bonne façon de se sentir partie d’une communauté de coaching de soutien où différentes questions peuvent être explorées.

Des limites peuvent survenir en fonction de l’expérience et des compétences des coachs et de leur connaissance de certains des processus psychologiques plus profonds qui se déroulent dans les relations de coaching.

Les coachs professionnels ont tendance à travailler isolément et peuvent facilement devenir très subjectifs au sujet de leur travail. Au cours des dernières années, la supervision des coachs a été de plus en plus demandée par les utilisateurs-clients et les organismes de coaching « professionnels ».

Supervision en milieu professionnel

Les formations au coaching, au management ou à l’accompagnement sont la base et le fondement de d’apprentissage des managers et des coachs professionnels. La supervision de professionnels vise à développer les compétences professionnelles, les nouveaux managers ou coachs en entreprise doivent sortir de la théorie et pratiquer leur savoir-faire et leurs compétences de façon opérationnelle. Les expériences de travail supervisées offrent des possibilités de développement par l’apprentissage expérientiel. Travailler efficacement avec un superviseur est un élément clé important de la croissance professionnelle et du perfectionnement professionnel.

La supervision vise à identifier des solutions à tous les problèmes, à améliorer la pratique et à mieux comprendre les problèmes professionnels.

Supervision virtuelle

À mesure que la technologie s’améliore, elle offre la possibilité pour les coachs de travailler à distance avec leur superviseur, sans compromettre la qualité de l’interaction. Étant donné que l’un des facteurs déterminants est la relation coach-superviseur, il est nécessaire de s’assurer que le virtuel permette une relation de soutien sans mettre les coachs en inconfort ou en danger. Il est plus difficile de créer un environnement sûr et favorable en distanciel. Si la plate-forme virtuelle appropriée est utilisée et que le superviseur dispose d’une gamme de méthodologies pour travailler à la fois de façon créative et efficace, cela offre une excellente occasion de travailler efficacement sans contraintes de déplacements.

Quelles réflexions grâce à la supervision ?

En encourageant la réflexion sur les questions de pratique, les compétences, les connaissances et les valeurs professionnelles du coach praticien seront améliorées et le perfectionnement professionnel et l’apprentissage tout au long de la vie seront promus.

Résumé des attentes en supervision :

  • Développement personnel ; ouverture vers de nouveaux domaines de compétences
  • Veiller à ce que les normes et l’éthique soient respectées
  • Améliorer la réflexion sur le contenu et les process
  • Renforcer la présence
  • Être sensible au style d’apprentissage
  • Connaître la psychologie du coaching
  • Offrir de nouvelles perspectives
  • Établir les bonnes limites
  • Accroître la palette d’interventions et d’outils
  • Travailler avec le processus parallèle
  • Travailler de façon systémique

Laurent Tylski Superviseur de coach

Laurent Tylski - Superviseur de coachs

Exclusivement centré sur la supervision de coachs en entreprises. Avec un parcours opérationnel et appréciant particulièrement les environnements business ; pour accompagner des professionnels, coachs en entreprises et demain des dirigeants à les faire travailler sur leur posture d’accompagnants de leurs clients ou de leurs équipes.

Sa supervision allie la parité, la bienveillance et un cadre sécurisant pour le supervisé.

Robuste dans sa pratique et sa façon de mener les échanges en individuel ou en groupe, tout en de tenant le cadre. En mettant de la souplesse quand il le faut et dans sa façon d’être et de ne pas trop se prendre au sérieux. Ce qui permet aux supervisés de travailler en confort, liberté et sécurité.

Alliant émotion, intuition et humour. Il se découvre en tant que superviseur une certaine humilité. Il dit de sa supervision qu’elle est sincère, parfois maladroite et qu’elle sait utiliser l’ici et le maintenant.

Une supervision très bienveillante dans sa confrontation.

Paroles d'experts
Nos experts vous répondent sur des sujets d'entreprises

Vous souhaitez nous contacter ?

Remplissez le formulaire ci-dessous.

close
Veuillez préciser votre demande
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide